Publié le : 25 avril 20224 mins de lecture

Tout demandeur de crédit immobilier sait que l’acquisition des fonds est dépendante de la souscription parallèle de l’emprunteur au contrat d’assurance. Même si ce n’est pas obligé par la loi, cela est nécessaire pour la banque en tant que garantie pour le recouvrement des dettes échues. Mais elle protège aussi l’emprunteur et ses héritiers dans le cas d’accident de sa vie ou de changement de situation professionnelle ou personnelle.

L’importance de souscrire l’assurance emprunteur ?

Une assurance emprunteur est l’assurance qui assure la couverture de partie ou tout le capital restant dû ou des échéances de remboursement dans le cas de survenance de quelques événements. L’assurance emprunteur protège non seulement à l’emprunteur, mais aussi à l’organisme prêteur. Dans un premier temps, il permet de prévenir contre le risque de ne pas pouvoir rembourser les emprunts. Ainsi, en cas de perte d’emploi, de perte de capacité de travail, d’invalidité, de maladie ou de décès, la compagnie d’assurance prendra en charge le capital restant dû pour le prêteur, évitant au débiteur la saisie de ses propriétés pour honorer sa dette. La banque, de son côté, a l’assurance de récupérer le montant du prêt, même si l’assuré n’est pas en mesure de payer le reste. Vous pouvez trouver davantage d’information sur cantaletemps.fr

L’assurance emprunteur est-elle nécessaire ?

D’un point de vue légal, l’assurance emprunteur est facultative, contrairement à l’assurance habitation ou l’assurance auto par exemple. Mais en réalité, il est quasiment impossible d’obtenir un prêt sans assurance, à moins que l’emprunteur ne mette son bien en garantie, ce qui n’est généralement accessible qu’aux personnes disposant d’un patrimoine important.

De ce fait, lorsqu’une banque accorde une demande de crédit, la mise à disposition des fonds et la signature effective n’interviennent qu’après la présentation d’une assurance emprunteur.

Quand faut-il souscrire à une assurance emprunteur ?

La souscription à une assurance emprunteur peut se faire après que la banque ait accepté de financer. Cependant, le délai jusqu’au moment de l’approbation du contrat de prêt peut être court pour trouver une proposition moins chère et plus adaptée.

L’idéal est de chercher une bonne compagnie d’assurance en parallèle à la négociation avec la banque. Ceci vous laisse le temps de trouver et de comparer quelques formules et de faire le bon choix. Mais quelles sont les conditions d’inscription ? Les exigences de souscription ont pour objet de permettre à l’assureur d’estimer au plus juste le risque auquel est soumis l’assuré. Ainsi, la précision des garanties accordées et le tarif sont donnés sur la base d’une attestation de bonne santé ou d’un questionnaire médical (selon le montant demandé et/ou de l’âge de l’assuré). De plus, si nécessaire, une visite médicale peut être demandée, notamment si l’assuré est plus à risque.

Avant de souscrire à un contrat d’assurance, l’emprunteur doit être attentif à son coût, et surtout à ses modalités d’évaluation. En particulier, les cotisations peuvent être fixes :

  • ·en taux du capital emprunté (appelé « capital initial ») : leur montant restera alors constant pendant toute la durée de l’emprunt.
  • ·en taux du montant restant dû : leur montant diminuera alors avec le temps.